La programmation du 52e Fema

Retrouvez sur cette page, au fur et à mesure de son dévoilement, la programmation de la 52e édition du Festival La Rochelle Cinéma, qui aura lieu du 28.06 au 07.07.2024. Le calendrier des 300 séances (horaires des projections par jour et par salle) sera disponible le lundi 17.06.

Rétrospectives

Marcel Pagnol

S’il a marqué la littérature et le théâtre du XXe siècle, Marcel Pagnol aura également maîtrisé la grammaire du cinéma dès l’arrivée du parlant. Artisan du 7e art, travaillant avec sa troupe d’acteurs (Raimu, Fernandel, Orane Demazis, Josette Day, etc.) et la même équipe de collaborateurs, il a tourné ses films dans les décors naturels de Provence avec des comédiens non-professionnels qui ont influencé les plus grands cinéastes italiens. — Lire la suite

13 films

Le Schpountz © mk2 Films, CMF, Les Films Marcel Pagnol

  • Marius Alexander Korda (1931)
  • Fanny Marc Allégret (1932)
  • Jofroi (1933)
  • Angèle (1934)
  • Merlusse (1935)
  • César (1936)
  • Regain (1937)
  • Le Schpountz (1938)
  • La Femme du boulanger (1938)
  • La Fille du puisatier (1940)
  • Topaze (1950)
  • Manon des sources – 1ère partie (1952)
  • Ugolin – 2e partie (1952)

Un ”Parcours Pagnol”, animé par des spécialistes, critiques et personnalités du cinéma, accompagnera cette rétrospective.

Une lecture par Vincent Fernandel aura lieu le SAM 06.07.

Une rétrospective en partenariat avec Carlotta Films pour mk2 Films, qui rééditera 10 films le 24.07, et Audiolib.
En collaboration avec la Cinémathèque française (intégrale Marcel Pagnol du 10 au 21.07), la Compagnie Méditerranéenne de Films, l’ADRC et L’Avant-Scène Cinéma qui consacre son numéro de juin à La Fille du puisatier.

Natalie Wood

Après Audrey Hepburn en 2022 et Bette Davis en 2023, le Fema célèbre cette année encore une actrice iconique. Natalie Wood n’a jamais vieilli puisqu’elle n’a cessé d’incarner une jeunesse éternelle, rebelle, amoureuse, à la fois secrète et exaltée, à l’image de ses personnages dans La Prisonnière du désert de John Ford, au côté de James Dean dans La Fureur de vivre de Nicholas Ray ou de Warren Beatty dans La Fièvre dans le sang d’Elia Kazan. — Lire la suite

La Fièvre dans le sang Elia Kazan © Warner Bros

7 films

  • La Fureur de vivre Nicholas Ray (États-Unis, 1955)
  • La Prisonnière du désert John Ford (États-Unis, 1956)
  • La Fièvre dans le sang Elia Kazan (États-Unis, 1961)
  • West Side Story Robert Wise, Jerome Robbins (États-Unis, 1961)
  • Une certaine rencontre Robert Mulligan (États-Unis, 1963)
  • Daisy Clover Robert Mulligan (États-Unis, 1965)
  • Propriété interdite Sydney Pollack (États-Unis, 1966)

Une table ronde, animée par Séverine Danflous (Transfuge), aura lieu le DIM 07.07 en présence d’Axelle Ropert (cinéaste), Lucas Aubry (auteur de Natalie Wood, un jeu d’enfant, Ed. Capricci) et Antoine Sire (auteur de Hollywood, la cité des femmes).

En collaboration avec Capricci Éditions, Ciné + et L’Avant-Scène Cinéma qui consacre son numéro de mai à La Fièvre dans le sang.

Chantal Akerman

Le 52e Fema proposera une grande rétrospective consacrée à une cinéaste majeure du XXe siècle, également écrivaine et artiste, dont l’œuvre rigoureuse, libre et engagée, résonne aujourd’hui avec force par son audace et sa modernité.

« Chantal Akerman est l’une des réalisatrices les plus importantes de l’histoire du cinéma et chaque image qu’elle a fabriquée a été importante. Jeanne Dielman vous fait croire en la mise en scène, à quel point on peut être radical. Or être radical, c’est aussi être généreux, c’est là la force qu’elle nous donne. » Céline Sciamma, cinéaste — Lire la suite

Golden Eighties © Fondation Chantal Akerman

Sélection en cours

  • Saute ma ville (cm, 1968)
  • Hôtel Monterey (doc, 1972)
  • Je, tu, il, elle (1974)
  • Jeanne Dielman, 23 quai du commerce, 1080 Bruxelles (1975) – en version audiodécrite
  • News From Home (doc, 1976)
  • Les Rendez-vous d’Anna (1978)
  • Toute une nuit (1982)
  • Golden Eighties (1986)
  • Letters Home (1986)
  • Histoires d’Amérique (1988)
  • D’Est (doc, 1993)
  • Sud (1999)
  • La Captive (2000)
  • De l’autre côté (doc, 2001)
  • La Folie Almayer (2011)
  • No Home Movie (2015)

Une table ronde, animée par Charlotte Garson (Cahiers du cinéma), aura lieu le VEN 05.07 en présence d’Aurore Clément (actrice), Stanislas Merhar (acteur), Claire Atherton (monteuse) et Cyril Béguin (auteur de Chantal Akerman, Œuvre écrite et parlée, Ed. L’Arachnéen).

Une lecture du roman de Chantal Akerman, Une Famille à Bruxelles, par Aurore Clément aura lieu le VEN 05.07.

En partenariat avec Capricci qui ressortira les films en salles en deux cycles à l’automne les 25.09 et 23.10 et éditera un coffret Blu-ray regroupant courts et longs métrages de la cinéaste.
En collaboration avec La Fondation Chantal Akerman et la Cinémathèque royale de Belgique (CINEMATEK), l’ADRC, l’Afcae, l’Insas, le Centre Wallonie-Bruxelles.


Hommages

Benjamin Naishtat

El Profesor © Condor Distribution

Né en 1986 à Buenos Aires, Benjamín Naishtat a étudié à l’université de San Telmo puis au Fresnoy en France. Il est parmi les cinéastes argentins les plus prometteurs de sa génération. Révélé à la Berlinale en 2014 avec Histoire de la peur, il était venu en 2019 au Fema présenter en avant-première son film Rojo. Nous programmerons ses quatre longs métrages dont son tout dernier film, El Profesor, comédie philosophique jubilatoire coréalisée avec María Alché.  — Lire la suite

4 films

  • Histoire de la peur (2014)
  • El Movimiento (2015)
  • Rojo (2018)
  • El Profesor (2023)

Une rencontre avec Benjamin Naishtat, animée par Xavier Leherpeur (critique), aura lieu le DIM 30.06.

En collaboration avec Condor Distribution

Françoise Fabian

Pour la 52e édition du Fema, nous nous réjouissons d’accueillir une grande figure du cinéma français, actrice solaire et engagée, qui a toujours incarné des rôles de femmes indépendantes, libres et passionnées : Françoise Fabian. — Lire la suite

L’Arbre et la forêt © Ad Vitam

8 films

  • Ma nuit chez Maud Éric Rohmer (France, 1969)
  • Raphaël ou le débauché Michel Deville (France, 1970)
  • La Bonne Année Claude Lelouch (France/Italie, 1973)
  • Salut l’artiste Yves Robert (France/Italie, 1973)
  • Comment tuer un juge (Perché si uccide un magistrato) Damiano Damiani (Italie, 1974)
  • L’Arbre et la Forêt Olivier Ducastel, Jacques Martineau (France, 2008)
  • Les Garçons et Guillaume, à table ! Guillaume Gallienne (France/Belgique, 2013)
  • Rose Aurélie Saada (France, 2021)

Une soirée exceptionnelle avec Françoise Fabian aura lieu le DIM 30.06.

En collaboration avec Gaumont et Les Films du Losange


Une journée

Daniel Day-Lewis

Phantom Thread Paul Thomas Anderson © ChristopheL

Son charisme magnétique, son exigence et son charme envoûtant ont profondément marqué ses rôles et l’ont imposé comme l’un des plus grands acteurs de son époque.

Protéiforme par excellence, grand adepte de la méthode de l’Actors Studio, Daniel Day-Lewis rentre dans la peau des ses personnages avec une intensité dramatique qui fait de lui le seul acteur à avoir obtenu trois Oscars. Il fascine autant les spectateurs que les cinéastes qui l’ont fait tourner à plusieurs reprises comme Jim Sheridan (My Left Foot, Au nom du Père), Michael Mann (Le Dernier des Mohicans), Martin Scorsese (Le Temps de l’innocence) et bien sûr Paul Thomas Anderson (Phantom Thread).

Le SAM 6.07 : 5 films présentés par Adrien Dénouette (critique à Carbone et TroisCouleurs)

  • My Left Foot Jim Sheridan (1989)
  • Le Dernier des Mohicans Michael Mann (1992)
  • Le Temps de l’innocence Martin Scorsese (1993)
  • Au Nom du Père Jim Sheridan (1993)
  • Phantom Thread Paul Thomas Anderson (2017)