Golden Eighties

Chantal Akerman

France — Belgique — Suisse — 1985 — 96 min — 35 mm — couleur

Scénario : Chantal Akerman, Leora Barish, Henry Bean, Pascal Bonitzer, Jean Gruault Image : Gilberto Azevedo, Luc Benhamou Musique : Chantal Akerman, Marc Hérouet Montage : Francine Sandberg Decors : Serge Marzolff Son : Henri Morelle, Miguel Rejas Production : La Cecilia (France), Paradise Films (Belgique), Limbo Film (Suisse) Interpretation : Delphine Seyrig (Jeanne), Myriam Boyer (Sylvie), Fanny Cottençon (Lili), Lio (Mado), Jean-François Balmer (M. Jean), Charles Henner (M. Schwartz), John Berry (Eli), Nicolas Tronc (Robert) Source : Paradise Films

Dans l’univers coloré d’une galerie marchande, employés et clients ne vivent que d’amour : ils le rêvent, le chantent, le dansent. Les histoires s’entremêlent, commentées par les choeurs malicieux des shampouineuses et d’une bande de garçons désoeuvrés… « Golden eighties est un film enchantant. Très vite les pieds vont s’incliner pour laisser la place à un bel organe : la voix. Un précipité inédit des plus belles tessitures du cinéma français. À commencer par Delphine Seyrig – sa gravité à prononcer des choses simples, sa simplicité à affirmer des choses graves. » Xavier Villetard, Libération, 26 juin 1986