Mario Monicelli

Cinéaste, Italie

Né en 1915 à Viareggio en Toscane. Fils d’un journaliste et critique de théâtre (Tomaso Monicelli), il étudie l’histoire et la philosophie à l’université de Pise et de Milan. Il fait ses débuts comme critique en 1932. En 1934, il coréalise avec Alberto Mondadori deux films Il Cuore rivelatore et I ragazzi della via Paal ; programmé au Festival de cinéma de Venise. Il est ensuite l’assistant de différents réalisateurs (Gustav Machaty, Pietro Germi, Giacomo Gentilomo, Mario Camerini, Mario Bonnard, etc). En 1937, il réalise Pioggia d’estate (La Pluie d’été) sous le pseudonyme de Michele Badiek. De 1939 à 1949, il se consacre principalement à l’écriture de scénarios et au métier d’assistant-réalisateur. Il revient ensuite à la réalisation de petits films comiques, en collaboration avec Steno (Stefano Vanzina) : ils réaliseront alors ensemble de nombreux films avec l’acteur Totò. À partir de 1953, il réalise sous son propre nom ses films tout en poursuivant son activité de scénariste. Il remporte deux bons succès comiques avec Le Pigeon et La Grande Guerre. À la fin de l’année 1974, son ami Pietro Germi lui confie la réalisation de Mes chers amis, étant lui-même en trop mauvaise santé pour participer au tournage. Le film est remporte un grand succès en Italie et Monicelli reçoit son premier David Di Donatello de meilleur réalisateur. Le réalisateur se suicide le 29 novembre 2010 en sautant par la fenêtre de sa chambre de l’hôpital San Giovanni, à Rome, où il était soigné pour un cancer en phase terminale.

Filmographie

Totò cherche un appartement Totò cerca casa (1949) — Totò e i re di Roma (1951) — Gendarmes et Voleurs Guardie e ladri (1951) — Les Infidèles Le infedeli (1953) — Du sang dans le soleil Proibito (1954) — Un héros de notre temps Un eroe dei nostri tempi (1955) — Donatella (1956) — Pères et fils Padri e figli (1957) — Le Pigeon I soliti ignoti (1958) — La Grande Guerre La grande guerra (1959) — Larmes de joie Risate di gioia (1960) — Boccace 70 (1962) — Les Camarades I compagni (1963) — Casanova 70 (1965) — L’Armée Brancaleone L’armata Brancaleone (1966) — La Fille au pistolet La ragazza con la pistola (1968) — Romances et Confidence Romanzo popolare (1968) — Mes chers amis Amici miei (coréal. Pietro Germi, 1975) — Mesdames et messieurs bonsoir Signore e signori, buonanotte (1976) — Caro Michele (1976) — Un bourgeois tout petit petit Un borghese piccolo piccolo (1977) — Les Nouveaux Monstres I nuovi mostri (1977) — Rosy la Bourrasque Temporale Rosy (1980) — Les Roses du désert Le rose del deserto (2006)