Un bourgeois tout petit petit

Mario Monicelli

Italie — fiction — 1977 — 2 h — couleur — vostf

Titre original Un borghese piccolo piccolo Scénario Sergio Amidei, Mario Monicelli Image Mario Vulpiani Musique Giancarlo Chiaramello Montage Ruggero Mastroianni Production Auro Cinematografica Source Filmauro, Istituto Luce Cinecittà Interprétation

Alberto Sordi, Enrico Beruschi, Shelley Winters, Renzo Carboni, Vincenzo Crocitti, Romolo Valli

Fonctionnaire depuis trente ans, Giovanni Vivaldi fait en sorte que son fils, Mario, soit employé dans les bureaux de l’administration. Le jour où Mario va passer le concours d’entrée, il est abattu dans la rue par un criminel. Terrassé, Vivaldi ne vit plus que pour se venger…

« Chaque fois qu’Alberto Sordi se réincarne en un nouveau personnage, toute l’Italie le suit pour apprendre un diagnostic, une leçon sur elle-même. Si, dans sa galerie permanente de frustrés, lâches et girouettes, un personnage manquait encore, avec Un bourgeois tout petit petit Monicelli lui garantit une entrée fulgurante dans le fait divers le plus cru d’aujourd’hui, et donc une chance exceptionnelle de renouveler sa propre image. Courage ou inconscience, l’art de Sordi est tout entier dans cette habileté, dans la transformation qui est, en somme, “l’imagination sociologique”, apte à saisir le fugitif “sens commun”, et à intervenir sur lui. »

Lorenzo Codelli, Positif, juin 1997