Le Mal obscur

Mario Monicelli

Italie — 1989 — 35 mm/couleurs/VOSTF

Titre original Il Male oscuro Scénario: Suso Cecchi d’Amico Tonino Guerra et Mario Monicelli d’après le roman de Giuseppe Berto. Images: Carlo Tafani. Musique: Nicola Piovani. Décors: Franco Velchi. Montage: Ruggero Mastroianni. Production: Giovanni Di Clemente Source: Clemi Cinematografica, via Salaria, 00199 Roma Interprétation

Giancarlo Giannini (Giuseppe), Emmanuelle Seigner (Ragazzetta), Stefania Sandrelli (Silvaine), Vittorio Caprioli (Psicanalista), Antonello Fassari (Corsini)

Giuseppe Nardi est un écrivain quinquagénaire. Allongé sur le divan d’un psychologue, il essaye de reconsti-tuer son passé: la mort de son père, la personne qui l’a le plus influencé, jusqu’à sa liaison avec une veuve française d’âge mûr et à sa rencontre avec une jeune fille de trente ans de moins que lui, qui deviendra sa femme et lui donnera une fille. La frustration de ne pas arriver à écrire le «roman de sa vie» et les rapports orageux avec sa femme l’ont conduit à sa névrose. D’une clinique à l’autre, il tombe entre les mains d’un chirurgien nonagénaire, qui l’opère d’un mal inexistant. Giuseppe finit par trouver un peu de sérénité loin de tous et de tout, dans une bicoque au fin fond de la Calabre, rêvant parfois d’avoir près de lui sa femme et sa fille.