Roberto Rossellini

Cinéaste, Italie

Né en 1906 à Rome (Italie), Roberto Rossellini s’inscrit dans la mouvance néoréaliste du cinéma italien. Il se passionne pour le Septième Art dès le plus jeune âge puisque son père, architecte, construit le premier cinéma romain (un théâtre dans lequel des films pouvaient être projetés). Il s’initie aux techniques du cinéma par la suite, en tant que preneur de son puis à d’autres postes clés. Après des courts métrages, il réalise son premier long métrage Le Navire blanc en 1941, qui est un film de commande du Centre cinématographique du Ministère de la marine. Il connaît son premier grand succès en 1945 avec Rome, ville ouverte qu’il écrit avec la complicité de Federico Fellini. Le film se voit attribué le Grand Prix du Festival de Cannes 1946. Deux ans plus tard, Rossellini reçoit une lettre de l’actrice suédoise Ingrid Bergman, qui veut travailler avec lui. Ils partent ensemble tourner Stromboli sur l’île éponyme, et Ingrid Bergman devient la comédienne principale des quatre films suivants du cinéaste. Il meurt d’une crise cardiaque, peu de temps après avoir présidé le jury du Festival de Cannes 1977.

Filmographie

Le Navire blanc La nave bianca (1941) —

Un pilote revient Un pilota ritorna (1942) —

L’Homme à la croix L’uomo dalla croce (1943) —

La Proie du désir Desiderio (1943) —

Rome, ville ouverte Roma, città aperta (1945) —

Païsa Paisà (1946) —

Allemagne année zéro Germania anno zero (1948) —

L’amore (1948) —

Stromboli Stromboli terra di Dio (1950) —

Les Onze Fioretti de François d’Assise Francesco, giullare di Dio (1950) —

La Machine à tuer les méchants La macchina ammazzacattivi (1952) —

Europe 51 Europa ’51 (1952) —

Où est la liberté ? Dov’è la libertà? (1954) —

Voyage en Italie Viaggio in Italia (1954) —

La Peur Angst (1954) —

Jeanne au bûcher Giovanna d’Arco al rogo (1954) —

India mère patrie India Matri Buhmi (1957) —

Le Général Della Rovere Il generale Della Rovere (1959) —

Les Évadés de la nuit Era notte a Roma (1960) —

Vive l’Italie Viva l’Italia (1961) —

Vanina Vanini (1961) —

Âme noire Anima nera (1962) —

L’An un Anno uno (1974) —

Le Messie Il Messia (1976)