Mauritz Stiller

Cinéaste, Suède

Mauritz Stiller est un réalisateur, scénariste et acteur suédois né le 17 juillet 1883 à Helsinki (Finlande), décédé le 18 novembre 1928 à Stockholm (Suède). Il fut le découvreur de Greta Garbo. Il la repéra à l’Académie royale d’art dramatique de Stockholm — le Dramaten —, lui enseigna les techniques cinématographiques et lui confia en 1924 un rôle majeur dans son film La Légende de Gösta Berling (Gösta Berlings saga), d’après Selma Lagerlöf. C’est à cette occasion qu’il changea son nom en Greta Garbo. Le film fut un échec, mais Greta Garbo fut remarquée par le réalisateur allemand Georg Wilhelm Pabst avec qui elle tourna en 1925 La Rue sans joie.

Mauritz Stiller, appelé par Louis B. Mayer aux États-Unis pour travailler pour la MGM, insista pour que Garbo l’accompagne et qu’on lui donne un contrat. Elle le suivit à Hollywood, mais sa gloire rapide les sépara. Stiller fut licencié par la MGM en 1928 et retourna en Suède où il mourut peu de temps après.

Filmographie

1912 : Mère et fille (Mor och dotter) ; Les Masques noirs (De Svarta maskerna) ; Lorsque retentit le toc-sin (Noir larmklockan Ljuder) ; Lorsque la belle-mère gouverne (Nar svârmor regerar) ; Lorsque l’amour tue (Niir Kiirleken dôdar) ; Le Fiancé tyrannique (Den tyranniske fôstmannen) ; La Vampire ou l’esclave d’une femme (Vampyren eller en Kvinnas slav) ; L’Enfant (Barnet) 1913 : Les Conflits de la vie (Livets konflikter) ; Modernes Suffragettes (Den Moderna suffragetten) ; Les Frères (Brôderna) ; Une querelle de frontières / Les Frontaliers (Gransfolken) ; A cause de son amour (Fôr sin karleks skull) ; Sur les chemins du destin (Pâ livets ôdevâgar) ; Le Mannequin (Mannekângen) ; Le Grand Camérier (Kammarjunkaren) ; L’Inconnue (Der ôkenda). 1914 : Quand les artistes sont amoureux (Nar konst-narer âlska) ; Les Camarades de jeux (Lekkamra-terna) ; L’Epine rouge (Det rôda tornet) ; L’Abri (Skottet) ; L’Oiseau de la tempête / Le Tourmentin (Stormfageln) ; Le Poignard (Dolken) 1915 : L’As des voleurs (Miistertjuven) ; Le Mouilleur de mines (Minlotsen) ; Le Passé de son épouse (Hans hustrus fôrflutna) ; Madame de Thèbes (id.) ; Les Ports (Hiimnaren) ; Sa nuit de noces (Hans brôllops-natt) ; La Broche du bonheur (Lyckonnalen) 1916 : La Lutte pour son amour (Kampen om hans hjàrta) ; Les Ailes (Vingarna) ; Amour et journalisme (Kcirlek och journalistik) ; L’Etoile du ballet/ Wolo (Balettprimadonnan) 1917 : Alexandre le Grand (Alexander den store) ; Le Meilleur film de Thomas Graal (Thomas Graals basta film) 1918 : Leur premier né (Thomas Graals biista barn) 1919 : Le Chant de la fleur écarlate / Dans les remous (Sangen om den eldrôda blomman) ; Le Trésor (Mme (Herr Arnes pengar) ; La Vengeance de Jakob Vin-das (Fiskebyn) 1920 : Vers le bonheur (Erotikon) 1921 : A travers les rapides (Johan) ; Les Emigrés (De landsflyktige) 1923 : Le Vieux manoir (Gunnar Hedes saga) 1924 : La Légende de Gôsta Berling (Gôsta Berlings saga) 1926 : La Tentatrice (The Temptress, terminé et signé par E Niblo) 1927 : Hôtel Imperia! (id.) ; Confession (The Woman on Trial) 1928 : La Rue du péché (The Street of Sin, complété par von Sternberg)