A travers les rapides

Mauritz Stiller

35 mm — N et B — 2 260 m (84 mn) — 1921

Titre original Johan Scénario Mauritz Stiller et Arthur Nordén, d’après le roman homonyme de Juhani Aho Images Henrik Jaenzon Musique Rudolf Sahlberg (arrangements) Décors Axel Esbensen Production Svensk Filmindustri Interprétation

Mathias Taube (Johan), Jenny Hasselquist (Marit), Urho Somersalmi (Vallavan), Hildegard Harring (mère de Johan), Lilly Berg (sa servante), Nils Fredrik Widegren

Johan vit dans une ferme retirée où sa mère le traite sévèrement. Il est attiré par Marit, une orpheline qui a été mise en pension à la ferme. Lorsqu’il se casse la jambe, elle lui vient en aide. La mère de Johan comprend qu’ils sont amoureux l’un de l’autre et essaie de se débarrasser de Marit, mais Johan prend le dessus et finit par épouser sa bien-aimée. Il se mon-tre un bon mari mais reste très froid. Un jour, surgit Vallavan, un étranger beau parleur, qui se met à courtiser Marit. Exaspérée par sa belle-mère, la jeune femme s’enfuit avec l’étranger en empruntant la voie fluviale. Lorsque Johan parvient à les rattraper, il se bat avec Vallavan. Et quand Marit lui apprend qu’elle l’a suivi de son plein gré, il sombre dans la dépression. Finalement, prêt pour un nouveau départ, le couple s’en retourne vers son foyer.