Werner Herzog

Cinéaste, Allemagne

Né en 1942 à Munich, Werner Herzog est « le plus allemand des cinéastes allemands contemporains », selon son collègue et ami Volker Schlöndorff. Ses films témoignent incontestablement d’une volonté de s’inscrire dans cette tradition littéraire, philosophique et cinématographique. D’où une fusion de traits romantiques et expressionnistes, une fascination pour des personnages hors du commun, des références au fantastique et un culte de la nature qui lui ont valu une partie de son succès. Que ce soient des documentaires, des films historiques, des projets pharaoniques ou des récits de science-fiction, il aime explorer toutes les formes de cinéma depuis ses débuts. Rendu célèbre par Aguirre, la colère de Dieu (1972), il remporte en 1982 le prix de la mise en scène à Cannes pour Fiztcarraldo. Mais si Herzog est capable de mettre en scène des films spectaculaires, son œuvre révèle un désir de revisiter l’histoire à travers des mythes cinématographiques ou des faits réels. C’est ainsi que son Nosferatu, le fantôme de la nuit (1979), remake du chef-d’œuvre de Murnau et L’Énigme de Kaspar Hauser (1974) constituent les sommets d’une filmographie riche et singulière. Werner Herzog est un aventurier, auteur d’une cinquantaine de films hors du commun. Indubitablement, une des figures marquantes du 7e art.