Mahamat-Saleh Haroun

Cinéaste, Tchad

Né au Tchad en 1961, Mahamat-Saleh Haroun suit des études de cinéma à Paris et de journalisme à Bordeaux. En 1998, son premier long métrage Bye Bye Africa obtient le prix du Meilleur Premier Film à la Mostra de Venise. Un homme qui crie remporte le Prix du Jury à Cannes en 2010. Mahamat-Saleh Haroun travaille depuis 2012 à la création d’une école de cinéma au Tchad. Le Festival de La Rochelle lui a rendu hommage en 2011.