Rocco et ses frères

Luchino Visconti

Italie/France — fiction — 1960 — 2h57 — noir et blanc — vostf

Titre original Rocco e i suoi fratelli Scénario Luchino Visconti, Suso Cecchi D’Amico, Vasco Pratolini, Pasquale Festa Campanile, Massimo Franciosa, Enrico Medioli d’après le roman  Il Ponte della ghisolfa de Giovanni Testori Image Giuseppe Rotunno Musique Nino Rota Montage Mario Serandrei Production Titanus, Les Films Marceau Source Les Acacias Interprétation

Alain Delon, Renato Salvatori, Annie Girardot, Spiro Focas, Max Cartier, Rocco Vidolazzi, Katina Paxinou, Claudia Cardinale

Fuyant la misère, Rosaria et ses quatre fils quittent l’Italie du Sud pour Milan où vit déjà l’aîné, Vincenzo. Chacun tente de s’en sortir à sa façon. Mais l’harmonie familiale est rapidement brisée : Rocco et Simone sont tous les deux amoureux d’une jeune prostituée, Nadia.

« Visconti a conçu cette chronique comme une enquête réaliste et grouillante de vie, sur laquelle se greffe un drame lyrique qui frôle parfois le mélodrame et parfois aussi, réussit à atteindre le ton de la tragédie. À travers les méandres de ce film-fleuve, il expose toute une conception de la condition humaine, dure, cruelle, absurde, mais belle aussi et exaltante. Visconti est lucide et pessimiste mais non désespéré. Dans l’univers qu’il nous présente, la souffrance et la joie, l’amour et la haine coexistent et s’entremêlent. »

Marcel Huret, Télérama, 26  mars 1961