Tenguiz Abouladze

Cinéaste, Géorgie

Tenguiz Abouladze est né à Koutaisi, Géorgie, le 31 janvier 1924. Etudes à l’Institut théâtral de Tbilissi, puis au VGIK de Moscou, sous la direction de Mikhail Romm, Sergueï Youtkevitch, Lev Koulechov et Alexandra Khokhlova. 1953 : il obtient, avec son ami Revaz Tchkheidze, son diplôme de fin d’études, pour un documentaire sur un grand compositeur géorgien : Dmitri 1956 : ensemble, ils signent un moyen métrage très remarqué, L’Âne de Magdana. 1987 : après deux ans de « blocage » par l’administration soviétique, son dernier film, Repentir, représente officiellemement l’URSS au Festival de Cannes, où il reçoit un accueil triomphal. Depuis 1958, Tenguiz Abouladze poursuit sa carrière en tournant désormais seul des oeuvres qui en font un des principaux artisans de la renaissance du cinéma géorgien.

Filmographie

1953 : Dmitri Arakiss:vili (doc, coréal. R. Tchkheidze) 1954 : Notre palais (Na.’ dvorec, doc. coréal. Tchkheidze) ; L’Ensemble de danse populaire de Géorgie (coréal. Tchkheidze) 1956 : L’Ane de Magdana (Lurclia Magdany, mm, coréal. Tchkheidze) 1958 : Les Enfants d’une autre (éuïie deti) 1963 : Moi, grand-mère, Iliko et Illarion (Ja, babmeka, Iliko i Illarion) 1965 : Esquisses svanes (cm, doc) 1968 : L’Incantation (Mol’ba) 1971 : Un collier pour ma bien-aimée (Oïerel’e dlja moej ljubimoj) 1973 : Un musée sous le ciel (Muzej pod nebom, doc) 1976 : L’Arbre du désir (Drevo zelanija) 1986 : Repentir (Pokajanie, RE 1984)