Kon Ichikawa

Cinéaste, Japon

Kon Ichikawa est né à Uji Yamada, aujourd’hui Ise, le 20 novembre 1915. Etudes commerciales à osaka. 1933 : il entre aux studios Jenkins-Osawa de Kyoto. 1937-1944 : il est assistant-réalisateur à la Toho, entre autres pour Tamizo Ishida et Yutaka Abe. 1945 : son premier film, La Fille du temple Dojo, animation de marionnettes adaptée du Kakubi, est interdit par la censure américaine pour « esprit féodal ». 1948 : il signe son premier film de fiction, La Fleur éclose. 1951-1957 : il se spécialise dans des comédies sati-riques « à la Capra ». 1955-1964 : cédant à la mode des adaptations lit-téraires, il adapte les auteurs les plus divers dans des styles souvent différents. 1960 : L’Etrange obsession, tourné l’année précé-dente, obtient le prix spécial du jury au Festival de Cannes. Depuis 1965, victime d’un encombrant système de production, il ne donnera plus que des oeuvres secondaires, en dehors de quelques rares films plus personnels. 1985 : Il réalise une nouvelle version de La Harpe de Birmanie.

Filmographie essentielle

1945 : La Fille du temple Dojo (Musume Dojoti) 1947 : Mille et Une Nuits avec la Toho (Toho sen-ichi-ya) 1948 : La Fleur éclose (Hana hiraku) ; 365 nuits (Sanbyaku rokujogo-ya) 1949 : Passion éternelle (Hateshinaki jonetsu) 1951 : Coule la rivière Solo (Bungawansolo) ; La Marche nuptiale (Kekkon Koshinkyoku) 1952 : La Femme qui toucha les jambes (Ashi ni sawa onna) ; M. Lucky (Raky-San 1953 : M. Pou (Pu-San) ; La Révolution bleue (Aoiiro Kakumei) 1954 : Un milliardaire (Okuman Choja) 1955 : Le Coeur/Le Pauvre coeur des hommes (Kokoro) 1956 : La Harpe de Birmanie (Biruma no tate-goto) ; La Chambre de punition/ La Chambre de torture (Shokei no heya) ; Nihonbashi 1957 : Le Train bondé (Manin densha) 1958 : Le Brazier (Enjo) ; Les Hommes du nord / Les Hommes de Tohoku (Tohoku no zunmu-tachi) 1959 : Feux dans la plaine (Nobi) ; L’Etrange obsession (Kagi) 1960 : Bonchi (id.) ; Mon frère cadet /Tendre et folle adolescence (Ototo) 1962 : Serment rompu/ Le Paria (Hakai) 1963 : La Vengeance d’un acteur (Yukinojo Henge) 1964 : Seul sur l’océan Pacifique (Taiheijo hito-ribochi) 1965 : Tokyo Olympiades (Tokyo Orimpikku) 1973 : Errances (Matatabi) 1975 : Je suis un chat (Waga hai wa neko de aru) 1976 : La Famille Inugami (Inugami-ke no ichizoku) 1983 : Les Quatre soeurs Makioka (Sasame Yuki) 1985 : La Harpe de Birmanie (Biruma no tategoto)