Le Plaisir

Max Ophuls

35 mm — N et B — 95 mn — 1952

Scénario Jacques NatanSon et Max Ophuls, d’après trois contes de Guy de Maupassant (Le Masque, La MaiSon Tellier, Le Modèle) Images Christian Matras (I et II) et Philippe Agostini (III) Son Jean Rieul et Pierre Calvet Musique Joe Hajos et Maurice Yvain Décors Jean d’Eaubonne et Jacques Guth Montage Léonide Azar Production Stéra-Film CCFC (Paris) Sortie Paris 29 février 1952 Interprétation

(I) Claude Dauphin (le docteur), Janine Viénot (son amie), Jean Galland (Ambroise), Gaby Morlay (Denise), Paul Azaïs, (II) Madeleine Renaud (Mme Tellier), Danielle Darrieux (Rosa), tinette Leclerc (Flora), Paulette Dubost (Fernande), Mila Parély (Raphaéle), Mathilde Casadesus (Louise), Amédée (Frédéric), (III) Daniel Gélin (Jean), Simone Simon (Joséphine), Michel Vadet (le journaliste), Jean Servais (le chroniqueur)

(I) Le Masque. Ancien séducteur, un vieillard court les Palais de la Danse, son visage ridé couvert d’un masque de jeune homme ; victime d’une attaque en plein bal, il est ramené par un docteur chez son épouse résignée.
(II) La Maison Tellier. Des pensionnaires d’une maison close, sous la conduite de leur patronne, la digne Madame Tellier, sont invitées à une première communion à la campagne. Le silence champêtre, la ferveur des communiantes, le souvenir de leur enfance les plonge dans un bain de pureté et d’émotion, qui se communique à tout le village.
(III) Le Modèle. Un couple de jeunes artistes s’aime à la folie… jusqu’au jour où la lassitude s’installe. Il s’enfuit, elle menace de se jeter par la fenêtre, il ne la croit pas, elle s’exécute… Pour réparer, il l’épouse, alors même qu’elle est paralysée à vie. Un narrateur commente chacune de ces histoires et en tire la morale : si le plaisir est chose facile, le bonheur assurément n’est pas gai…