Liebelei

Max Ophuls

35 mm — N et B — 92 mn — 1932

Scénario Curt Alexander, Hans Wilhelm et Max Ophuls, d’après la pièce d’Arthur Schnitzler Images Franz Planer Musique Théo Mackeben, d’après Brahms, Mozart, Beethoven Décors G. Pellon Production Elite Tonfilm Sortie Paris 1er mai 1933 Interprétation

Magda Schneider (Christine Weiring), Wolfgang Liebeneiner (lieutenant Fritz Lobheimer), Luise Ullrich (Mizzie Schlager), Willy Eichberger (Théo Kaiser), Gustaf Gründgens (le baron Eggerdorff), Olga Tchekowa (la baronne)

Christine, fille unique d’un modeste violon à l’orchestre d’un petit théâtre de Vienne, tombe amoureuse de Fritz Lobheimer, l’officier de la garde impériale que lui a fait connaître son amie Mizzie Schlager, jeune modiste aimant bien la compagnie des galants militaires. Fritz pour sa part ne prend guère au sérieux cette amourette : le détournera-t-elle du moins d’une liaison qu’il vient de rompre avec une femme du grand monde et qui menace de se terminer fort mal ? Un moment, oui : dans la griserie d’une nuit passée à boire et à danser avec Christine, Mizzie et son ami Théodore Kaizer, il oubliera… Mais le mari de son « grand amour » de la veille le poursuit de sa vengeance et le provoque en duel. L’honneur commande. Fritz est tué et enterré par ses amis à la hâte. Théo ira annoncer la nouvelle à Christine, restée dans l’ignorance du drame.