The House that Jack Built

Lars von Trier

Danemark/France/Suède/Allemagne — fiction — 2018 — 2h35 — couleur — vostf

Scénario Lars von Trier Image Manuel Alberto Claro Montage Molly Malene Stensgaard Production Zentropa Group, Slot Machine, Film I Väst, Copenhagen Film Fund Source Les Films du Losange Interprétation

Matt Dillon, Bruno Ganz, Uma Thurman, Siobhan Fallon Hogan, Sofie Gråbøl, Riley Keough, Jeremy Davies

Aux États-Unis dans les années 1970, nous suivons le brillant Jack sur une période de 12 ans et découvrons les meurtres qui vont marquer son parcours de tueur en série. Jack considère chaque meurtre comme une œuvre d’art en soi.

« Inquiet, instable, dérangeant mais sans cesse stimulant, ainsi est le très audacieux nouveau film de Lars von Trier, centré sur un serial killer américain pour discuter fort explicitement de ce que signifient le bien et le mal, dans la vie et en art. La violence la plus crue et l’humour le plus sophistiqué, la splendeur des cathédrales et la folie de Glenn Gould combattant à mains nues la musique de Bach, le vertige des apparences, des préjugés, des formules toutes faites et monstrueusement efficaces alimentent le film comme on alimente un brasier. »

Jean-Michel Frodon, Slate, 6 mai 2018