Le Garçu

Maurice Pialat

France — 1995 — 1h42 — fiction — couleur — version restaurée

SCÉNARIO MAURICE PIALAT, SYLVIE PIALAT IMAGE GILLES HENRY, JEAN-CLAUDE LARRIEU, MYRIAM TOUZÉ SON JEAN-PIERRE DURET, FRANÇOIS GROULT MONTAGE HERVÉ DE LUZE PRODUCTION PXP PRODUCTIONS SOURCE CAPRICCI FILMS INTERPRÉTATION GÉRARD DEPARDIEU, GÉRALDINE PAILHAS, ANTOINE PIALAT, DOMINIQUE ROCHETEAU, FABIENNE BABE, ÉLISABETH DEPARDIEU, CLAUDE DAVY

Profondément instable, Gérard voit grandir Antoine, son petit garçon. Il a le sentiment de n’avoir jamais aimé autant et de n’avoir jamais été autant aimé. Mais depuis que son épouse Sophie, lassée par son comportement et ses maîtresses, l’a plus ou moins mis à la porte, Gérard craint plus que tout de perdre sa place auprès de son fils.

« C’est pourtant du tout-Pialat, mais un Pialat nouveau, refroidi, qui aurait pris une certaine distance avec sa matière et ses manières habituelles. Certes, il n’a pas déserté l’aire de jeu d’un cinéma réaliste, entêté à comprendre les fameuses “choses de la vie” : la conjugalité, la guerre des sexes, la dureté de l’amour et toutes ces obsessions qui font de lui “un Lelouch sous le soleil de Satan”. Mais le décor social s’est embourgeoisé, les rapports entre les hommes et les femmes semblent pacifiés et les émotions domestiquées. […] Jamais film de Pialat n’aura paru aussi serein et apaisé, aussi disposé à un certain rationalisme, et, partant, aussi glacial. C’est peut-être cela que l’on appelle maîtrise. »

Gérard Lefort et Olivier Séguret, Libération, 31 octobre 1995

Séances

  • D1 sam. 26.06 09:00
  • D3 jeu. 01.07 09:30
  • D1 sam. 03.07 14:00 Une contremarque « Accès prioritaire » peut être retirée pour cette séance