Borsalino

Jacques Deray

France/Italie — 1970 — 2h06 — fiction — couleur — version restaurée

Scénario Jean-Claude Carrière, Jean Cau, Jacques Deray, Claude Sautet, d’après le roman d’Eugène Saccomano Image Jean-Jacques Tarbès Son Jacques Maumont Musique Claude Bolling Montage Paul Cayatte Production Adel Productions, Marianne Productions, Mars Film, Paramount Pictures Source Park Circus, Paramount Pictures Interprétation

Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Catherine Rouvel, Michel Bouquet, Françoise Christophe, Corinne Marchand, Julien Guiomar

Lorsque Roch Siffredi sort de prison, il se confronte immédiatement à François Capella qui a profité de son absence pour prendre sa place auprès de la belle Lola. Malgré ce différend, les deux hommes se lient rapidement d’amitié et comprennent que leur association pourrait les mener très loin. À force d’arnaques et de coups d’éclat, ils vont connaître une ascension fulgurante dans le milieu marseillais. Au détriment rapidement de la complicité qui les unit.

« Le plus difficile pour Jacques Deray était cependant d’arbitrer et de contrôler le face-à-face de ses deux vedettes. Là encore il a gagné. Alain Delon et Jean-Paul Belmondo portent à part égale le poids du film. Au lieu de jouer sur la même longueur d’onde […], ils apparaissent comme complémentaires : Delon, élégant, froid, racé, mystérieux, inquiétant ; Belmondo, gavroche, rigolard, “décontracté”, jouisseur… On croit à leur amitié et plus encore à ce besoin quasi superstitieux qu’ils ont l’un de l’autre. »

Jean de Baroncelli, Le Monde, 24 mars 1970

Séances

  • VE dim. 03.07 22:15
  • VE dim. 10.07 18:00