Aniki-Bobó

Manoel de Oliveira

Portugal — 1942 — 1h11 — fiction — noir et blanc — vostf

Scénario Manoel de Oliveira, d’après un poème de João Rodrigues de Freitas Image António Mendes Son Luís Sousa Santos Musique Jaime Silva Filho Montage Vieira de Sousa Production Produções António Lopes Ribeiro Source Cinemateca portuguesa – Museu do Cinema Interprétation

Nascimento Fernandes, Vital dos Santos, António Palma, Armando Pedro, Horácio Silva, António Santos

« Aniki-bobó », c’est la formule magique unissant une bande d’enfants qui investit joyeusement les bords du fleuve et les ruelles de la ville de Porto. Sur le chemin de l’école, Carlitos, un jeune garçon timide, croise le regard de Teresinha. Il tombe immédiatement amoureux, mais Eduardinho, un autre élève, veut lui aussi gagner le cœur de la jeune fille. Pour prouver sa flamme à Teresinha, Carlitos décide alors de voler une poupée qu’elle a admirée dans une vitrine.

« [Les spectateurs] découvriront, avec grand plaisir, les rêves, jeux et premières amourettes de ces aventuriers en culottes courtes. Loin de dresser un portrait rose et sucré de l’enfance, le cinéaste dépeint également la jalousie et la rivalité qui animent Carlitos et Eduardinho, ainsi que la dureté qui se dessine parfois derrière l’apparente innocence de leurs jeux. Mais Aniki-bobó n’est pourtant pas exempt d’humour. »

Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC)

Les bonnes raisons de de voir le film

1- Découvrir le premier long métrage de Manoel de Oliveira
2- Pour la gouaille du chef de bande et la bouille d’ange du jeune héros
3- S’émerveiller devant cette chronique de l’enfance

Séances

  • SB dim. 03.07 17:00 À partir de 8 ans
  • SB dim. 10.07 14:00 À partir de 8 ans