Alain Tanner

Cinéaste, Suisse

Alain Tanner est un réalisateur suisse né à Genève, le 6 décembre 1929. 

Après des études de sciences économiques, il fonde en 1951 avec Claude Goretta, le ciné-club universitaire de Genève. À 23 ans, il s’engage pour un stage de deux ans dans la marine marchande.

 De 1955 à 1958, il séjourne à Londres où il se passionnera pour le cinéma et trouve un emploi au British Film Institute de Londres. En 1957, il réalise son premier film, avec Claude Goretta Nice Time (Picadilly la nuit). Le film obtient le Prix du Film Expérimental au Festival de Nice 1957.

De retour d’Angleterre, il entre comme réalisateur à la Télévision Suisse Romande où il signe plusieurs courts métrages et des documentaires (comme celui sur les inondations de Florence du 01/12/1966). En 1962, il fonde l’Association suisse des réalisateurs.

En 1968, il fonde le Groupe 5 avec Michel Soutter, Claude Goretta, Jean-Louis Roy et Jean-Jacques Lagrange, instrument de concertation destiné à promouvoir le jeune Cinéma Suisse.

Il s’est surtout fait connaître dans les années 1970 par des films comme La Salamandre (avec Bulle Ogier) ou Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000, ainsi qu’avec Charles mort ou vif.

Le 29 mai 2008, Alain Tanner reçoit le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Lausanne[1]. Il fut l’invité d’honneur des Rencontres Cinéma de Gindou[2] du 23 au 30 août 2008.

Filmographie

1957 : Nice Time (cm, coréal. Claude Goretta) 1961 : Ramuz, passage d’un poète (cm)
1962 : L’Ecole (cm) 1964 : Les Apprentis (DOC) 1966 : Une ville à Chandigarh (DOC) 1969 : Charles mort ou vif 1971 : La Salamandre 1973 : Le Retour d’Afrique 1974 : Le Milieu du monde 1976 : Jonas, qui aura 25 ans en l’an 2000 1977 : Temps morts (mm, super-8 et vidéo) 1978 : Messidor 1981 : Les Années-Lumière (Light Years Away) 1983 : Dans la ville blanche 1985 : No Man’s Land