Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000

Alain Tanner

35 mm — N et B et couleurs — 110 mn — 1976

Scénario Alain Tanner et John Berger Images Renato Berta Musique Jean-Marie Senia Son Pierre Gamet Montage Brigitte Sousselier Production Action Film (Paris)/SFP (Paris)/Citel Films (Genève)/SSR (télévision suisse) Prix de la Critique au Festival de Locarno (1976), Prix du Meilleur Scénario de l’année par l’Association des critiques américains (1976) Sortie Paris 1″ décembre 1976 Interprétation

Rufus (Mathieu), Miou-Miou (Marie), Dominique Labourier (Marguerite), Jean-Luc Bideau (Max), Jacques Denis (Mario), Raymond Bussières (le vieux Charles), Myriam Mézière (Madeleine), Myriam Boyer (Mathilde)

A Genève, à notre époque, le destin ordinaire, celui des gens comme tout le monde unit huit person-nages : Max, ex-militant, ex-journaliste, devenu correcteur d’imprimerie après 68 et Madeleine, secrétaire occasionnelle, adepte du tantrisme, philosophie qui lui permet d’échapper au monde d’aujourd’hui. Deux intellectuels désabusés, qui vont, ensemble, presque par jeu, croient-ils, faire échouer une opération immobilière… celle qui exproprierait Marguerite, maraîchère, écologiste convaincue et son époux Marcel, zoologue fervent, persuadé que le monde animal est réserve de sagesse et de découverte. Ils ont embauché un type en chômage, Mathieu. Mathieu se découvre une vocation d’enseignant, mais n’enseigne pas qui veut, surtout aux frais d’une Patronne, fût-elle écologue. Renvoyé, Mathieu devra retourner au travail aliénant pour que Mathilde, Jonas et ses soeurs vivent. Alors que Mario, professeur d’His-toire aux méthodes de choc, amoureux de la petite Marie, caissière peu orthodoxe d’un Prisunic, finit comme animateur dans une maison de vieillards. Marie, emprisonnée, libérée et meurtrie, le retrouve cependant, comme elle retrouve son ami Charles, le vieux cheminot au coeur d’enfant. Destins croisés, entremêlés où le présent quotidien est mêlé aux souvenirs du passé, le leur et celui qu’ils n’ont pas vécu, à leurs projections, leurs fantasmes intimes, à quelques rares visions d’un avenir dont Jonas est le porteur.