Une souris sur la Lune

Richard Lester

35 mm — Couleurs (Eastmancolor) — 85 mn — 1963

Titre original The Mouse on the Moon Scénario Michael Pertwee d’après le roman de Léonard Wibberly. Images Wilkie Cooper. Musique Ron Grainer. Décors Bill Alexander (prod. design. John Howell). Montage Bill Lenny. Production Walter ShenSon pour les Artistes Associés. Distribution Les Artistes Associés Interprétation

Margaret Rutherford (Gde Duchesse Gloriana), Bernard Cribbins (Vincent), Ron Moody (ler Ministre Rupert of Mountjoy), David Kossoff (Professeur Kokintz), Terry-Thomas (Spender), June Rit-chie (Cynthia), Roddy Mc Millan (Benter), John Le Mesurier (délégué britannique), Michael Trubshawe, John Phillips, John Aldredge, Peter Sallis, Jan Conrad, Hugh Lloyd, Mario Fabrizi, Archie Duncan, Richard Marner, John Bluthal, Clive Dunn, Kevin Scott, Guy Deghy, Éric Barker, Allan Cuthberson, Edward Bishop, Bil Edwards, Laurence Herder, Harvey Hall, Frankie Howard, Gerald Anderson, Robin Bailey

Le plus petit état du monde, le duché de Fenwick (« Souris qui rugissait » dans un film antérieur) entre dans la course à la Lune. Ceci, parce que la nation a besoin d’argent, sa source de revenus, le commerce du vin, étant mal en point : en effet, les bouteilles explosent, ce qui indispose les acheteurs… Les U.S.A. acceptent de prêter à la Grande Duchesse Gloriana XIII et à son premier ministre Rupert de Mountjoy, un million de dollars pour entreprendre des recherches spatiales. Mais l’U.R.S.S., ne voulant pas être en reste, fait don au duché d’une fusée ancien modèle. Tout va bien à Fenwick jusqu’à l’arrivée de Vincent, fils du Premier ministre qui suscite une opposition au régime, avec l’aide de la belle Cynthia, en même temps qu’il décide qu’il sera le premier astronaute.
Mais un espion britannique fouine dans les affaires du duché et découvre que le prêt américain est mal utilisé. Mountjoy décide donc, coûte que coûte, de faire partir la fusée pour sauver la face. En cas d’échec (probable) l’Amérique fera peut-être un nouveau geste. Au jour J, devant des représentants du monde entier, la fusée s’élève, propulsée par le vin explosif du duché ! Le professeur Kokintz, ministre des Sciences, et Vincent, confortablement installés dans l’engin, partent vers la Lune. Soudain inquiets, les Russes et les Américains s’empressent d’envoyer également leurs fusées respectives.
Mais les jours passent et aucun message ne parvient sur terre. Le grand duché décide un jour de deuil national lorsqu’un bruit dans le ciel fait se lever les têtes : Quelle fusée revient ? Avec qui à bord ?