Terminus Liberté

Reinhard Hauff

35 mm — couleurs — 112 mn — 1980

Titre original Endstation Freiheit Scénario Burkhard Driest Images Frank Brühne Montage Peter Przygodda et Barbara von Weitershausen Son Vladimir Viznir Musique Irmin Schmidt Costumes Monika Altmann et Gerlind Gies Production Bioskop-Film (Munich)/Planet-Film (Munich)/WDR Interprétation

Burkhard Driest, Rolf Zacher, Katja Rupé, Carla Egerer, Kurt Raab, Eckehard Ahrens, Joey Buschmann

Nik Dellmann est libéré après huit ans de prison. Pendant sa détention, Eva sa compagne s’est mariée et a un enfant. Pour échapper à une situation insupportable, il trouve refuge chez Leila une amie, chez laquelle il peut connaître la tranquillité nécessaire pour écrire. Un jour, Henry, son ancien compagnon de cellule, se manifeste pour lui proposer un coup minable. Mais Nik ne veut plus retourner en prison. La seule chose qui l’importe est son roman. Pourtant dans celui-ci il décrit en détail le « gros coup » qui serait seul susceptible de l’intéresser. Et lorsqu’il comprend que tout espoir de retrouver Eva est perdu, il décide de tenter ce fameux coup avec Henry. Mais quand un éditeur décide finalement de publier son livre, il abandonne tout projet, laissant Henry agir seul. Alors que Nik connaît le succès à la télévision et est reconnu comme un grand auteur anticonformiste, Henry, pendant son coup raté, est abattu par la police.