Sammy et Rosie s’envoient en l’air

Stephen Frears

35 mm — couleurs — 100 mn — 1988

Titre original Sammy and Rosie Get Laid Scénario Hanif Kureishi Images Oliver Stapleton Musique Stanley Myers Décors Hugo Luczyc-Wyhowski Montage Mick Audsley Production Cinecom / Film Four International Source MK2 Diffusion, 55 rue Traversière 75012 Paris London Film Festival (1987) Sortie Paris 23 mars 1988 Interprétation

Shashi Kapoor (Rafi), Frances Barber (Rosie), Claire Bloom (Alice), Ayub Khan Din (Sammy), Roland Gift (Dany), Wendy Gazelle (Anna), Badi Uzzaman (Fantôme), Suzette Llewellyn (Vivia), Meera Syal (Rani)

Pourquoi Rafi Rahman se sent-il mal ? Est-ce à cause de son fils Sammy, qui l’a à peine accueilli après un voyage épuisant, préférant la chaleur des bras de sa maîtresse Anna ? De Rosie, qui n’est pas souvent au foyer et n’accepte pas le chèque qu’il leur offre, à elle et à Sammy, afin de s’acheter une maison dans un quartier plus calme ? Ou plus précisément de ce quartier insensé, devenu « une sorte de Beyrouth » ? Pourtant Rafi a retrouvé Alice, qui a passé tant d’années à l’attendre, aidé par Danny, un ami noir de Rosie. Et c’est de la collusion entre son passé idéalisé (un Londres d’opérette), son passé récent, peu glorieux, et son présent (une nuit de pleine lune), où tous s’efforceront de croire que le bonheur physique efface les tourments psychologiques, que la violence de la rue et celle des rapports entre Sammy et Rosie ne demanderont à s’apaiser que face à la violence intérieure de Rafi. Alors le motus vivendi de Rosie et Sammy fera peut-être place à un authentique mode de vie.