Le Réveil des rats

Zivojin Pavlovic

35 mm — N et B — 1967 — VOSTF

Titre original Budjenje pacova Scénario Gordan Mihic et Ljubiga Kozomara d’après la nouvelle de Momcilo Milankov « L’Inconnue » Images Milorad Jaksic-Fandjo Montage Olga Skrigin Décors Dragoljub Ivkov-Jesa Production FRZ Belgrade Prix obtenus Ours d’argent au Festival de Berlin, 1967. Arène d’or pour la réalisation au Festival de Pula, 1967 Interprétation

Slobodan Perovie (Bamberg), Dutica legarac (l’inconnue), Severin Bjelic (Laie), Mirjana Blagkovie (la prostituée), MiCa Tomie (le ténor), Nikola Milie (le garçon de café), Pavie Vuisie, Milan Jelie, Snezana Lukie, Tomanija Djuricko

Velimir Bamberg vit seul, tout à fait isolé, et il coud des cravates. Il est membre d’une chorale-amateurs et c’est là son unique contact avec le monde. Bamberg a une soeur malade et il devrait pouvoir l’envoyer à la mer mais n’en a pas les moyens. C’est un homme aux principes rigides qui, bien qu’il ait besoin d’argent, ne veut pas s’occuper des travaux louches du marché noir, qui lui sont proposés par son ancien ami Lale. C’est la raison pour laquelle il essaie de trouver de l’argent d’une autre façon. Tout en cherchant de l’argent il passe par toute une suite de situations tragicomiques, et finit par tomber amoureux d’une jeune fille inconnue. Il lui semble pouvoir avec elle changer complètement cette vie absurde qu’il avait jusqu’à présent. C’est avec l’argent qu’il a emprunté à un ami qu’il voudrait réaliser cette idée. Mais, son illusion sur le bonheur ayant atteint son point culminant, il éprouve une déception : « L’Inconnue » disparaît avec l’argent. Velimir n’a pas d’autre solu-tion que celle de rester où il est, de continuer cette vie monotone qu’il a menée jusqu’au début de ces bouleversements.