Régénération

Raoul Walsh

États-Unis — fiction — 1915 — 1h10 — numérique — noir et blanc — muet — intertitres français

Titre original The Regeneration Scénario Raoul Walsh, Carl Harbaugh d’après l’autobiographie d’Owen Kildare My Mamie Rose Image George Benoit Production William Fox Interprétation

Rockcliffe Fellowes (Owen à 25 ans), Anna Q. Nilsson (Mary Deering), Harry McCoy (Owen à 17 ans), James A. Marcus (Jim Conway), Carl Harbaugh (Ames), Maggie Weston (Maggie Conway), William Sheer (Skinny)

L’orphelin Owen a grandi dans les taudis. Il n’a jamais connu que le droit du plus fort. Devenu un chef de gang, il s’éprend pourtant d’une assistante sociale…

« Entièrement tourné en extérieurs sur le Bowery, les bords de l’Hudson, ce chef-d’œuvre est peut-être, comme le dit Everson, le premier essai naturaliste cinématographique. Certaines touches annoncent Stroheim, anticipent sur le film noir des années 1940, préfigurent d’autres titres de Walsh dont bien sûr The Bowery. On est étonné de la gravité sombre et rigoureuse du ton, de la légèreté de l’invention poétique, de l’audace de la photographie. » Jean-Pierre Coursodon et Bertrand Tavernier, 50 ans de cinéma américain, Ed. Nathan, 1995