Le Péché suédois

Bo Widerberg

Suède — 1963 — 1h32 — fiction — noir et blanc — vostf

Titre original Barnvagnen scénario Bo Widerberg image Jan Troell son Gert Palmcrantz, Sven Rydh musique Jan Johansson montage Wic Kjellin production Europa Film source Malavida interprétation Inger Taube, Thommy Berggren, Lars Passgård, Nina Widerberg

En Suède, dans les années 1950. Britt Larsson, une jeune ouvrière en usine, fait la connaissance de Björn, d’origine bourgeoise, cultivé mais compliqué, qui disparaît peu après. Elle rencontre ensuite Robban, un jeune guitariste et chanteur, canaille mais touchant, dont elle tombe enceinte. Elle décide de garder l’enfant, mais leur couple ne tient pas le choc. Elle emménage seule quand, par le plus grand des hasards, Björn réapparaît.

« La légende veut que Gustav Scheutz, le propriétaire de la maison de production Europa Film à Stockholm, ait envoyé un télégramme au jeune homme en colère originaire de Malmö : “Voilà 250 000 couronnes. Filmez donc la vérité !” Le résultat, ce fut le premier long-métrage de Bo Widerberg. […] Le Péché suédois est […] une description douce-amère du chemin vers l’indépendance pris par une jeune femme dans la Suède des années 1960. Pour son premier film, Bo Widerberg eut le plaisir de prendre à Ingmar Bergman l’un des meilleurs jeunes acteurs du pays : Thommy Berggren. La combinaison Widerberg-Berggren était parfaite. Widerberg admirait Marlon Brando, et Berggren, plus qu’aucun autre acteur suédois, semblait tout droit sorti de l’Actors Studio. »

Mårten Blomkvist, journaliste et biographe de Bo Widerberg, juin 2020