Peaux de vaches

Patricia Mazuy

France — 1988 — 1h30 — fiction — couleur

SCÉNARIO PATRICIA MAZUY IMAGE RAOUL COUTARD SON JEAN-PIERRE DURET MUSIQUE THÉO HAKOLA MONTAGE SOPHIE SCHMIT PRODUCTION CERCLE BLEU, LA SEPT CINÉMA, SLAV 2, TITANE PRODUCTION SOURCE LA TRAVERSE INTERPRÉTATION SANDRINE BONNAIRE, JEAN-FRANÇOIS STÉVENIN, JACQUES SPIESSER, SALOMÉ STÉVENIN, YANN DEDET

Dans le nord de la France, au cours d’une beuverie avec son frère, Gérard met le feu à la ferme familiale. Dix ans plus tard, son frère sort de prison et le retrouve marié, père de famille et propriétaire de la ferme. Il lui demande des comptes mais Gérard panique et s’enfuit.

Prix du Public Angers 1989

« Le film de Patricia Mazuy est très fort, très étonnant, parce qu’on y sent, captée par des détails quotidiens, des nuances, l’influence de ce milieu rural, aujourd’hui, dans ce paysage-là, sur les mentalités et les comportements. […] Patricia Mazuy a réussi le tiercé : scénario, réalisation, direction d’acteurs. Elle a réinventé Jacques Spiesser en lui donnant une dimension ambiguë, porté la solide et virile présence de Stévenin à la fragilité intérieure, et travaillé sur l’instinct de Sandrine Bonnaire pour en faire l’âme de cette histoire d’hommes. Géniale Bonnaire. »

Le Monde, 19 mai 1989

Séances

  • SB lun. 28.06 14:30 En présence de : Patricia Mazuy (réalisatrice) suivi d’une rencontre animée par Nicolas Thévenin (critique)