La Nuit américaine

François Truffaut

France — fiction — 1973 — 1h55 — 35mm — couleur

Scénario Jean-Louis Richard, Suzanne Schiffman, François Truffaut Image Pierre-William Glenn Musique Georges Delerue Montage Martine Barraqué, Yann Dedet Son René Levert Production Les Films du Carrosse Source Swashbuckler Films Interprétation

François Truffaut (Ferrand), Jean-Pierre Léaud (Alphonse), Jacqueline Bisset (Julie), Jean-Pierre Aumont (Alexandre), Nathalie Baye (Joelle), Bernard Menez (l’accessoiriste), Jean-François Stévenin (le premier assistant), Alexandra Stewart (Stacey)

Aux studios de la Victorine à Nice, Ferrand, un cinéaste français, commence son nouveau film. C’est le début de multiples péripéties: entre les aléas du tournage, les caprices de stars, leurs problèmes sentimentaux et la pression exercée par le producteur…, Ferrand se demande s’il arrivera à terminer son film…

« L’aspect collectif, unanimiste du film exprime la nostalgie du cinéma de Prévert. Mon idée n’était pas de dire toute la vérité sur le cinéma mais de ne dire que des choses vraies. De dire cette formidable mobilisation que constitue un tournage, cet investissement affectif qui peut embrouiller la vie privée de ceux qui participent à un film. » François Truffaut, Le Monde, 18 mai 1973

« Jean-François Stévenin, à la fois assistant réalisateur du vrai film et acteur en tant qu’assistant du faux, se souvient: « J’étais très en colère contre François qui me faisait hurler dans un haut-parleur, ce qui aurait été impensable sur ses tournages. Mais lorsque j’ai revu le film j’ai été sidéré: tout ce qui m’avait semblé caricatural, était passé à l’as. Restait François Truffaut, cinéaste, à l’écran. La vérité du film, qui m’avait échappé ». » Anne Diatkine, Libération, 9 mars 2007