Le Mouvement des choses

Manuela Serra

Portugal — 16 mm — couleurs — 90 mn — 1985

Titre original O Movimento das coisas Scénario Manuela Serra Images Gérard Collet Musique José Màrio Branco Son Richard Verthé Montage Dominique Rolin Production Manuela Serra

Des histoires d’un quotidien fait de silence. Dans un village du Nord, sur des chemins déserts au vent inquiétant, trois familles traversent une journée de travail. Quatre vieilles femmes : les champs, le pain, les poules, et pour raviver notre mémoire, de très vieilles histoires de gestes savourés par des paroles minéralogiques. Dans une ferme, une famille de dix enfants plonge dans le temps ; tout le travail se retrouve dans un geste. Le père scie un arbre. Plus loin, l’eau de la rivière habitée par des gens, sur une barque, le Soleil, et la place du village, le pont en construction, la véranda, le repas, la densité et le mysticisme du dimanche, la Messe et la foire rituelles des samedis. C’est dans ces fragments de décor que se meut Isabel, les yeux tournés elle aussi, vers l’avenir, au-delà des autres pour qui vivre est le seul sens de la vie. Le temps traverse le lever et le coucher du soleil. C’est respirer la vie, dans un village du Nord, en se servant des champs comme moyen, par des gestes antiques et posés. C’est un arrêt sur la vie à travers des choses et leur déplacement dans le temps ; des valeurs ; des silences. (Teresa Sà)