Kes

Ken Loach

Grande-Bretagne — fiction — 1970 — 1h55 — couleur — vostf

Scénario Barry Hines, Ken Loach et Tony Garnett, d’après le Roman A Kestrel for a Knave de Barry Hines Image Chris Menges Musique John Cameron Montage Roy Watts Production Kestrel Films Source Park Circus Interprétation

David Bradley, Freddie Fletcher, Lynne Perrie, Colin Welland, Brian Glover, Bob Bowes

Billy Casper, douze ans, vit dans une petite ville minière du nord-est de l’Angleterre. Sa mère ne s’occupe guère de lui et son frère aîné, Jud, en fait son souffre-douleur. À l’école, Billy est distrait, indiscipliné, entouré de camarades et de professeurs plus hostiles qu’amicaux. Un jour, il fait la découverte d’un faucon qu’il nommera Kes…

« Cannes, 1970. À la Semaine de la Critique, ce deuxième long métrage de Ken Loach, alors inconnu, fait l’unanimité. La presse évoque Truffaut, et trouve à Billy, le jeune héros, un air de famille avec l’Antoine Doinel des Quatre Cents Coups. La comparaison s’arrête là. Car Ken Loach a déjà une manière unique d’aborder la vie quotidienne des laissés-pour-compte. Tourné avec des acteurs non professionnels, Kes est la première et brillante réussite d’une méthode que Ken Loach, héritier de l’école documentaire anglaise, allait appliquer à toute son œuvre. On y découvrait sa sensibilité, le contraire de la sensiblerie. Trente ans après, Kes reste un de ses meilleurs films. »

Bernard Génin, Télérama, 31 mai 2008