Je vois rouge

Bojina Panayotova

Bulgarie/France — documentaire — 2018 — 1h23 — couleur — vostf

Scénario Bojina Panayotova Image Bojina Panayotova, Xavier Sirven Musique Emilian Gatsov Montage Léa Chatauret, Elsa Jonquet, Bojina Panayotova Production Stank, Andolfi Source Stank

Une odyssée tragico-comique qui mêle le film d’espionnage à l’album de famille.

« Après vingt-cinq ans passés en France, je retourne en Bulgarie avec en tête un soupçon vertigineux : et si ma famille avait collaboré à la police politique du régime communiste ? Je convaincs mes parents de faire une requête auprès de la commission spéciale qui a récemment ouvert les dossiers de la police secrète. Au bout du voyage, les surprises bousculent ma démarche. » Bojina Panayotova

« Le film débute comme un carnet de voyage assez léger. Mais son enquête mène peu à peu la réalisatrice vers un territoire très trouble : elle découvre des indices, émet des hypothèses, joue elle-même à l’espionne, jusqu’au moment où elle se voit dépassée par sa propre démarche. La quête obstinée de la vérité se double alors d’un questionnement sur les limites qu’un cinéaste doit s’imposer pour parvenir à ses fins. »

Marcos Uzal, Libération, 25 février 2018