Le Grand Couteau

Robert Aldrich

35 mm — N et B — Ill mn — 1955 — VOSTF

Titre original The Big Knife Scénario James Poe d’après la pièce de Clifford Odets Images Ernest Laszlo Musique Frank De Vol Décors Edward G. Boyle, William Glascow Montage Michael Luciano Son Jack Solomon Production Robert Aldrich Distribution en France Les Artistes Associés Lion d’Argent au Festival de Venise 1955 Interprétation

Jack Palance (Charles Castle), Ida Lupino (Marion Castle), Wendell Corey (Smiley Coy), Shelley Winters (Dixie Evans), Jean Hagen (Connie Bliss), Rod Steiger (Stanley Hoff), Ilka Chase (Patty Benedict), Everett Sloane (Nat Danziger), Wesley Addy (Hank Teagle), Paul Langton, Nick Dennis, Bill Walker, Mike Winkelman

Le Grand Couteau est l’histoire d’un acteur américain, coqueluche du public et atout majeur d’un gros producteur de Hollywood. Mais il n’est pas dupe de son succès et de la médiocre qualité artistique qu’il représente. Sa vie irrégulière et instable de vedette est également sur le point de briser son bonheur familial. Sa femme ne lui cache pas qu’elle l’abandonnera s’il renouvelle son contrat avec son producteur. Mais celui-ci le tient par un horrible secret. Il y a quelques années, l’acteur, en état d’ivresse et en compagnie galante, a eu un accident d’auto. Un enfant a été tué. C’était la prison, le scandale et la fin d’une carrière si l’impresario n’avait accepté, moitié par admiration, moitié par amitié, de s’accuser et d’aller en prison pour garder une étoile au ciel de Hollywood. Le producteur n’hésite pas à menacer de révéler la vérité pour obliger son acteur à signer. Il fera pis encore quand la starlette, qui était dans la voiture, sera sur le point de compromettre tout le monde ; le producteur envisagera froidement de la faire supprimer avec la complicité de l’acteur. Tant de cynisme et d’ignominie acculera le héros au suicide, pour sauver du moins sa femme du déshonneur et de la ruine.