L’Entraîneuse fatale

Raoul Walsh

États-Unis — fiction — 1941 — 1h45 — 35mm — noir et blanc — vostf 

Titre original Manpower Scénario Richard Macaulay, Jerry Wald Image Ernest Haller Musique Adolph Deutsch, Friedrich Hollaender Montage Ralph Dawson Son Dolph Thomas Production Warner Bros. Source Théâtre du Temple Interprétation

Edward G. Robinson (Hank), Marlene Dietrich (Fay), George Raft (Johnny), Alan Hale (Jumbo), Franck McHugh (Omaha), Eve Arden (Dolly), Barton MacLane (Smiley), Ward Bond (Eddie)

Hank et Johnny sont deux amis qui défient ensemble la mort et les dangers liés à leur travail, sur des chantiers de réparation de lignes à haute tension. Cependant, une femme va se mettre en travers de leur amitié: entraîneuse dans une boîte de nuit, elle épouse Hank mais tombe amoureuse de Johnny…

« L’interprétation d’Edward G. Robinson, George Raft et Marlene Dietrich est spectaculaire, mais la vraie réussite du film réside dans le dosage brillant entre la tension électrique (sans jeu de mots) des rapports personnels et une suite incessante de contrepoints qui viennent soulager cette tension. » Jean-Pierre Coursodon et Bertrand Tavernier, 50 ans de cinéma américain, Nathan, 1995