Les Contes de Canterbury

Pier Paolo Pasolini

Italie/France — 1972 — 1h51 — fiction — couleur — vostf

Titre original I Racconti di Canterbury Scénario Pier Paolo Pasolini, d’après le recueil de nouvelles de Geoffrey Chaucer Image Tonino Delli Colli Son Gianni D’Amico, Primiano Muratori Musique Ennio Morricone Montage Nino Baragli Production Produzioni Europee Associate, Les Productions Artistes Associés Source Park Circus Interprétation

Hugh Griffith, Laura Betti, Ninetto Davoli, Franco Citti, Josephine Chaplin, Alan Webb, Pier Paolo Pasolini

Deuxième volet de la « Trilogie de la vie ». Dans l’Angleterre moyenâgeuse, un écrivain [Chaucer, interprété par Pasolini lui-même] assiste au récit d’une série d’histoires drôles et érotiques racontées, dans une auberge, par des pèlerins venus en foule à la cathédrale de Canterbury. Il se réjouit de ce qu’il voit et entend, prend des notes et laisse aller son imagination.

Ours d’or Berlin 1972

« Les Contes de Canterbury pètent, au sens figuré comme au sens propre, de joyeuse santé. Pasolini y poursuit l’œuvre entreprise avec Le Décaméron. Œuvre ? Croisade plutôt. Hymne à la vie, à la jeunesse, à l’amour. Pasolini prend la croix, lève la bannière pour exalter les joies du corps, la vie de la chair jusque dans ses activités réputées les plus honteuses au regard d’une morale d’eunuques hypocrites. Les 8 contes […] sont autant de pieds de nez aux puissances funèbres. »

Jean-Louis Bory, Le Nouvel Observateur, 11 décembre 1972

Séances

  • SB lun. 04.07 22:00 Interdit aux moins de 16 ans
  • SB jeu. 07.07 22:00 Interdit aux moins de 16 ans
  • SB dim. 10.07 16:00 Interdit aux moins de 16 ans