Allemagne, mère blafarde

Helma Sanders-Brahms

35 mm — couleurs — 130 mn — 1979 — V.O. Sous-titrée français

Titre original Deutschland, bleiche Mutter Scénario Helma Sanders-Brahms Prises de vues Jürgen Jürges Décors Gôtz Heymann Musique Jürgen Knieper Montage Elfi Tillack, Uta Periginelli Production Helma Sanders-Brahms Filmproduktion, Literarisches Colloquium, Berlin / W.D.R., Köln. Distribution mondiale Basis-Film, Berlin Film présenté au Festival de Berlin et au Festival de Sceaux Interprétation

Eva Mattes (Helene), Ernst Jacobi (Hans), Elisabeth Stepanek (Hanne), Angelika Thomas (Lydia), Rainer Friedrichsen (Ulrich), Gisela Stein (Tante Ihmchen), Fritz Lichtenhahn (Oncle Bertrand), Anna Sanders, Sonja Lauer, Miriam Lauer (Anna à différents âges)

1939. Sur la toile de fond de la guerre que prépare Hitler, une histoire d’amour qui se conclut par un mariage. Aussitôt après commence la Campagne de Pologne, prélude à beaucoup d’autres. Hans, le mari, doit rejoindre le front. La femme, Lene, reste seule, met seule son enfant au monde, subsiste en végétant pendant la durée de la guerre. En compagnie de son enfant, elle sait déployer à cette époque l’énergie nécessaire à leur survie. Lorsque Hans revient de la guerre cette énergie n’est plus requise. Tenue de reprendre son ancien rôle de femme, Lene n’y par-vient pas. Le « redressement » et le « miracle économique » deviennent pour elle aussi insupportables que sa famille étriquée, censée fonctionner de nouveau comme si de rien n’était. En 1950 Lene est malade et s’est durcie. L’enfant la sauve du suicide.