Torrents d’amour ou Love Streams

John Cassavetes

35 mm — couleurs — 141 mn — 1983

Titre original Love Streams Scénario John Cassavetes et Ted Allan, d’après sa pièce Images Al Ruban Musique Bo Harwood Décors Phedon Papamichael Montage George C. Villasenor Production Cannon Group Inc. Ours d’Or au Festival de Berlin (1984) Sortie Paris 9 janvier 1985 Interprétation

Gena Rowlands (Sarah Lawson), John Cassavetes (Robert Harmon), Diahne Abbott (Susan), Seymour Cassel (Jack Lawson), Margaret Abbott (Margarita), Jakob Shaw (Albie Swanson), Al Ruban (Milton Krawitz), Tom Badal, Michele Conway, Joan Foley, Mar-tha Blewitt

A Los Angeles, l’écrivain Robert Harmon vit dans sa belle maison, entouré de ses « petites poulettes », de jolies filles vénales. Sa soeur, Sarah Lawson est séparée de son mari Jack et, lors du règlement du divorce, Debbie, leur fille, préfère vivre avec son père. Sur les conseils de son psychiatre, Sarah voyage en Europe, mais elle ne peut oublier Jack et Debbie. Elle regagne les Etats-Unis et s’installe chez son frère. Celui-ci vient de se voir confié par son ex-femme, pour une nuit, la garde d’Albie, un fils de huit ans dont il s’est désintéressé. Un rap-prochement entre le père et le fils s’esquisse, mais Robert emmène Albie à Las Vegas où il l’abandonne durant toute la nuit pour rejoindre des prostituées. Albie se fait ramener chez sa mère, et Eddy, son beau-père, flanque une râclée à Robert. Sarah s’efforce en vain de rencontrer Jack et Debbie. Elle fait la connaissance de Ken dans un bowling, tandis que Robert se rend chez Susan, une de ses amies. Sarah achète des animaux qu’elle amène chez son frère. Puis elle décide de partir. Ken l’emmène sous la pluie. Robert reste seul.