Tant qu’on a la santé

Pierre Etaix

France — fiction — 1966 — 1h20 — 35mm — noir et blanc

Scénario Pierre Étaix, Jean-Claude Carrière Image Jean Boffety Musique Luce Klein, Jean Paillaud Montage Henri Lanoë Son Jean Bertrand Production Les Films de la Colombe, Les Productions de la Guéville, CAPAC Source Carlotta Films Interprétation

Pierre Étaix, Denise Péronne, Simone Fonder, Sabine Sun, Véra Valmont, Françoise Occipinti, Claude Massot, Dario Meschi, Émile Coryn, Roger Trapp, Alain Jeaney, Bernard Dimey, Robert Blome, Jean Preston, Pongo, Loriot

Pierre est un jeune homme qui ne se sent pas à son aise dans ce XXe siècle. Tout autour de lui n’est que bruit et bousculade dans un décor envahi par les grues et les marteaux-piqueurs. Tout tremble dans son appartement. Ne supportant plus le bruit, Pierre part se reposer à la campagne…

« Tant qu’on a la santé est un divertissement sur les plaisirs gâchés, une synthèse de tous les empoisonnements quotidiens. Toute la philosophie du film est dans son titre : Tant qu’on a la santé, la santé morale bien sûr. C’est une sorte de fresque burlesque qui échappe à la satire trop violente par le côté burlesque des choses. » Pierre Étaix, entretien avec Samuel Lachize, L’Humanité, 23 février 1966