Sumurun

Ernst Lubitsch

Allemagne — 1920 — 96 min — 35 mm — noir et blanc

Scénario Hanns Kräly, Ernst Lubitsch d’après la pantomime orientaliste de Friedrich Freksa, inspirée des Mille, une nuits, montée sur scène par Max Reinhardt Image Theodor Sparkuhl Decors Kurt Richter Interpretation Pola Negri (la danseuse), Jenny Hasselquist (Zuleika, dite Sumurun, la favorite du cheikh), Aud Egede Nissen (Haidée, sa servante), Paul Wegener (le cheikh), Carl Clewing (le fils du cheikh), Harry Liedtke (Nour-el-Din, le marchand), Jacob Tiedtke (le chef eunuque), Ernst Lubitsch (le bossu) Production Projektions-AG Union (Berlin)

Une troupe de saltimbanques sur le chemin de Bagdad. Parmi eux, un clown bossu, éperdument amoureux d’une danseuse. Celle-ci est remarquée par le marchand d’esclaves, chargé par Zuleika, la favorite du vieux cheikh, de lui trouver une remplaçante. Car Zuleika est amoureuse de Nour-el-Din, le marchand de tissus, et veut fuir le harem. A l’arrivée des forains, le fils du cheikh est séduit par la danseuse, laquelle tente en vain de séduire Nour-el-Din.