La Planète sauvage

René Laloux

France/Tchécoslovaquie — 1973 — 1h12 — 35mm — couleur

Scénario Roland Topor, René Laloux Dessins Roland Topor Direction artistique Joseph Kabrt, Joseph Vania Musique Alain Goraguer, Jean Guérin Production Les Films Armorial, O.R.T.F., Ceskoslovensky Filmexport

Les habitants de la planète Ygam sont des androïdes aux yeux rouges, à la peau bleue et aux oreilles en forme de conque. Ils ont atteint les plus hauts sommets de la science. Ils possèdent et traitent avec bonté, de minuscules animaux familiers, les Oms. Doués d’une certaine intelligence, les Oms sont affectueux avec leurs maîtres. Tout commence quand Tiwa, la toute jeune fille du Grand Edile, adopte un bébé Om qu’elle baptise du nom de Terr. Au début, Terr est un petit animal docile, puis très vite, il profite de l’instruction que reçoit Tiwa, par imprégnation directe du cerveau grâce à des « écouteurs d’instruction ». À quinze ans, craignant que ses maîtres ne découvrent ses connaissances et ne l’empêchent de s’instruire, il s’enfuit en emportant les précieux écouteurs. Il rejoint les hordes d’Oms révoltés qui vivent à l’état sauvage.