Paris qui dort

René Clair

France — 1923 — 1h — fiction — n et b — muet avec intertitres français — version restaurée

Scénario René Clair Image Maurice Desfassiaux, Paul Guichard Montage René Clair Production Les Films Diamant Source Pathé Interprétation

Henri Rollan, Madeleine Rodrigue, Albert Préjean, Marcel Vallée, Louis Pré fils, Charles Martinelli

Albert, le gardien de nuit de la tour Eiffel, s’aperçoit à son réveil que Paris est en état de catalepsie. Seules cinq personnes arrivées en avion ont échappé à l’endormissement et déambulent dans la ville déserte. Un savant fou a inventé un rayon mystérieux qu’il expérimente sur Paris.

« “Vous êtes-vous jamais imaginé toutes les rues et tous les monuments de Paris vides et déserts, la grande ville complètement morte, les horloges arrêtées ainsi que tout mouvement humain ou mécanique ?” L’idée est simple mais novatrice, fruit de l’inspiration d’un jeune homme de 25 ans, René Chomette, bientôt Clair, une nuit de novembre 1922. Tourné l’été suivant, Paris qui dort donne lieu à des effets visuels surprenants et révèle déjà le talent singulier et enchanteur du cinéaste »

Fondation Jérôme-Seydoux – Pathé

Séances

  • VE jeu. 07.07 14:15 En présence de : Fondation Jérôme Seydoux-Pathé Ciné-concert : Création ciné-concert Jacques Cambra (piano) et Victor Clay (percussions classiques)