La Montre brisée

Victor Sjöström

2340 m — 1919

Titre original Karin Ingmarsdötter Scénario Victor Sjöström et Esther Julin, d’après Jerusalem II de Selma Lagerlöf Images Henrik Jaenzon (extérieurs) et Gustaf Bage (intérieurs) Décors Axel Esbensen Studios Svenska Bio (Lidingö) Interprétation

Victor Sjöström, Tora Teje, Bertil Malmstedt, Tor Weijden, Nils Lundell, Carl Browallius, Emil Fjellström, Oscar Johansson

Un veuf, Ingmar voulant sauver trois enfants emportés par une inondation, est frappé par un tronc flottant et meurt. Le riche mari de sa fille tombe dans l’ivrognerie. Il en meurt et elle retrouve l’homme qu’elle aima jadis. « Vêtus d’anciens costumes folkloriques, les personnages errent à la recherche de leur sort à travers les terres immergées et des salles d’auberge, évoquant l’école flamande. » (Jean Béranger.) La scène la plus saisissante a donné son titre français à ce film important : le vieil homme frappé au flanc, et ne se croyant pas touché, tire de son gilet sa montre brisée, puis tombe mort.