La Mer cruelle

Khalid Siddik

Koweit — 35 mm — Noir et Blanc — 1971

Titre original Bas ya bahar Scénario Rahman Saleh, Saad Faraj, Wala Salandin, Khalid Siddik Photo Tewfiq Ameer Musique Bo Tariq Production Falcon Prod. Koweit Distribution Olympic Interprétation

Mohamad Mansour (Moussaid) Amal Baker (Noora) Mohamad Munaya (le patron du bateau) Saad Faraj

Pour assurer la vie des siens, Moussaid, le fils d’un pêcheur de perles, prend la place de son père malade. Il quitte Koweit pour la vie en mer, pendant de longues semaines, mais désespère très vite de pouvoir rembourser la dette de son père au propriétaire du bateau et, à plus forte raison, de jamais réunir la dot lui donnant la chance d’épouser la jeune Noora. Nous sommes témoins de la vie à bord des pêcheurs de perles, tandis qu’au port la famille de Noora la marie d’autorité à un vieillard riche…
D’une grande limpidité narrative et d’une rare pureté stylistique, ce film est un document sur les problèmes vitaux et la sensibilité d’un peuple peu connu en Occident. Clair, net et immédiat : les grandes qualités du jeune cinéma arabe.