Les Mauvaises Rencontres

Alexandre Astruc

France — fiction — 1955 — 1h27 — 35mm — noir et blanc 

Scénario Alexandre Astruc, Roland Laudenbach d’après « Une sacrée salade » de Cécil Saint-Laurent Image Robert Lefebvre Musique Maurice Leroux Montage Maurice Serein Son Antoine Archimbaud Production Les Films Marceau Source Tamasa Distribution Interprétation

Anouk Aimée (Catherine Racan), Jean-Claude Pascal (Blaise Walter), Claude Dauphin (Docteur Daniely), Philippe Lemaire (Alain Bergère), Gaby Sylvia (Hélène Ducouret), Yves Robert (l’inspecteur Forbin), Gianni Esposito (Pierre Jaeger), Michel Piccoli (un inspecteur)

Quai des Orfèvres. Impliquée dans une affaire d’avortement, la jeune journaliste Catherine Racan subit un minutieux interrogatoire. Les questions du policier la ramènent à sa vie passée: elle se souvient de son arrivée à Paris et de ses rencontres successives avec les hommes qu’elle a connus…

« Le film est parfaitement réaliste. Les paroles et les gestes de ses héros peuvent irriter, mais ce sont vraiment “leurs“ paroles, “leurs“ gestes. Rarement la réalité et son expression artistique furent autant accordées. Et Anouk Aimée, l’héroïne, fragile et dure, touchante et amère, demeurera inoubliablement cette “Catherine au pays des hommes” que nous n’avions jamais vue sur un écran. » Jacques Doniol-Valcroze, France-Observateur, 20 octobre 1955