Le Manuscrit trouvé à Saragosse

Wojciech J. Has

35 mm — N et B — 2 h 55 — 1964 — V O Sous-titres français

Titre original Rekopis znaleziony w Saragossie Scénario Tadeusz Kwiatkowski d’après le livre de Jan Potocki Prises de vue Mieczyslaw Jahoda Musique Krzysztof Penderecki Décors Jerzy Skarzynski, Tadeusz Myszorek Production Ensemble Kamera Interprétation

Zbigniew Cybulski (le capitaine Alphonse van Worden), Kazimierz Opalinski (L’ermite), Iga Cembrzynska (la Princesse Emina), Joanna Jedryka (la Princesse Zibedda), Slawomir Linder (le père de Van Worden), Miroslawa Lombardo (sa mère), Aleksander Fogiel, Francisek Pieczka, Lud-wik Benoit, Barbara Krafftowna, Pola Raksa, August Kowalczyk, Adam Pawlikowski, Beata Tyszkiewicz, Gustaw Holoubek, Léon Niemczyk, Krzysztof Litwin, Stanislaw Igar, Bogumil Kobiela, Julian Jablczynski, Els-bieta Czyzewska, Janusz Klosinski

Le jeune Alphonse Van Worden, capitaine de la garde wallone du roi d’Espagne, traverse les montagnes sauvages de la Sierra Morena pour se rendre à Madrid. Il s’arrête dans une auberge pour y passer la nuit. Là, il fait la connaissance de deux princesses maures qui lui dévoilent un mystère : il est le descendant d’une puissante famille et doit accomplir de grands exploits. Auparavant, il lui faudra prouver son courage, son honnêteté. Une série d’épreuves l’attendent. Et Van Worden devient, contre son gré, le témoin et le héros d’événements tous plus extraordinaires les uns que les autres. Des possédés, des pendus, des sorcières le poursuivent et le persécutent. L’inquisition s’en mêle, et aussi les démons… Il finit par se laisser entraîner dans un château mystérieux où le maître de maison, un Kabaliste, l’entretien, durant des jours entiers, de récits mystérieux et étranges. Une série d’événements imprévus, d’aventures et de péripéties comiques nous amènent au coup de théâtre final. L’histoire de Van Worden aura une fin très naturelle, car à la grande surprise du spectateur, il s’avère que…