La Leçon de langue morte

Janusz Majewski

Pologne — 35 mm — Couleurs — 103 mn — 1979

Titre original Lekcja martwego jezyka Scénario J. Majewski, d’après le roman de Andrzej Kusniewicz. Images Zygmunt Samosiuk. Musique Andrzej Kuryewicz. Décors Janusz Sosnowski, Felicja Blaszynska. Production Film Polski – Groupe de Production Tor. Distribution Film Polski Interprétation

Olgierd Lukaszewicz (Alfred Kiekeritz), Ewa Dalkowska (Olga-Diana), Malgorzata Pritulak (Liza Kut), Gustaw Lutkiewicz (Szwanda), Irena Karel (Irina), Marek Kondrat (Von Traut), Zygmunt Malanowicz (Valasek)

Les derniers mois de la Première Guerre mondiale, quelque part à l’« arrière » dans une petite ville de Galicie. L’agonie physique et spirituelle d’un lieutenant de uhlans austro-hongrois, Alfred Kiekeritz. Mortellement malade de tuberculose, ce lieutenant a été envoyé dans cette petite ville pour y faire sa convalescence. Il se trouve en fait dans une zone limitrophe où se côtoient Allemands, Ukrainiens, Juifs et Polonais. Officier d’un état multinational qui ne sait pas lui-même qui il est, témoin d’un écroulement d’empire et des premiers effets du mouvement révolutionnaire, Kiekeritz devient le figurant ordinaire de la décadence. L’agonie du lieutenant, loin du front est toute aussi cruelle. Kusniewicz le romancier et Majewski le cinéaste en privant le mort de guerre de son caractère fortuit, montrent en même temps l’absurdité morale du droit de tuer. Il n’y a pas de justification par les circonstances. Chacun doit rendre compte de sa vie d’une façon solitaire et conséquente.