Joy of Madness

Hana Makhmalbaf

Iran — documentaire — 2003 — 1h11 — couleur — vostf

Titre original Lezate divanegi Scénario Hana Makhmalbaf IMAGE Hana Makhmalbaf Musique Mohammed Reza Darvishi MONTAGE Mastaneh Mohajer Production Makhmalbaf Film House, Wild Bunch Source Wild Side Vidéo

Hana Makhmalbaf, 14 ans, suit sa sœur Samira à Kaboul, à la recherche de comédiens amateurs pour le tournage de son prochain film À cinq heures de l’après-midi. Mais les Afghans n’acceptent pas facilement d’apparaître dans un film. Ils se méfient les uns des autres et ont peur du retour des talibans. Hana filme ces rencontres entre sa sœur et ceux qui deviendront ses acteurs et ses actrices.

« Joy of Madness est un film diaboliquement intelligent et touchant réalisé par Hana Makhmalbaf, la petite soeur de Samira. Simple rappel : Hana a 14 ans et demi lorsqu’elle achève Joy of Madness. C’est jeune, même pour une Makhmalbaf. Jeune au point que la loi italienne lui interdise d’assister à sa propre première au festival de Venise. En apparence, Joy of Madness est un “making of” documentaire sur le film de Samira – le premier à avoir été tourné après la chute des talibans – sur une fille qui rêve de devenir la première présidente femme de l’Afghanistan. Dans les faits, c’est un film sur les effets paralysants de la peur dans un pays qui a de quoi être effrayé, une peur que l’on peut même ressentir dans l’air poussiéreux. »

Fiachra Gibbons, The Guardian, 27  octobre 2003