Irma Vep

Olivier Assayas

France — fiction — 1996 — 1h32 — couleur

Scénario Olivier Assayas IMAGE Éric Gautier Musique Philippe Richard MONTAGE Luc Barnier SON Philippe Richard Production Dacia Films Source Vortex Sutra Interprétation

Maggie Cheung, Jean-Pierre Léaud, Nathalie Richard, Bulle Ogier, Lou Castel, Antoine Basler, Nathalie Boutefeu, Alex Descas, Dominique Faysse

Maggie Cheung, star du cinéma asiatique, débarque à Paris pour jouer dans un remake des Vampires, la célèbre série réalisée par Louis Feuillade entre 1915 et 1916. René Vidal, le réalisateur hanté par le fantôme de Musidora, voit en Maggie la seule actrice digne de reprendre son rôle et de donner vie à une Irma Vep moderne.

« Beaucoup de cinéma, dans ce film et non moins de références. À aucun moment ce jeu ne cesse d’en être un, et il n’empêche pas de tirer grand plaisir d’une histoire filmée à vive allure. C’est un essai vif-argent, esquissant une histoire personnelle du cinéma et de ses enjeux. L’électrisante séquence finale livre une réponse qui, empruntant à une forme ultime de cinéma (l’avant-garde), touche miraculeusement au but. Quelques mètres de pellicule “ciselée” ressuscitent Irma Vep telle qu’en elle-même : dans sa mortelle beauté. Comme le cinéma. »

Jacques Mandelbaum, Le Monde, 17  mai 1996