In memoriam

Enrique Braso

Espagne — 35 mm, couleurs (Eastmancolor), 1 h. 40, inédit en France, V.O.S.T.F., 1976

Scénario Juan Tebar, Jose M. Carreno, E. Braso d’après Adolfo Bioy Casares Images Teo Escamilla Musique Luis Eduardo Aute Décors Eduardo Torre de la Fuente Montage Guillermo S. Maldonado Son Enrique Molinero Production Emiliano Piedra Distribution en France Films Molière Interprétation

Géraldine Chaplin (Paulina), Jose Luis Gomez (Julio Montero), Eusebio Poncela (Luis Bosch), Jose Orgas (Matias), Eduardo Calvo (Sagreras), Manuel Pereiro, Emilio Fornet

1945 : Luis Bosch revient en Espagne après un séjour de dix ans en Angleterre, pendant lequel il a tenu une chaire à l’Université de Cambridge. …Il conserve un souvenir intense de Paulina, femme avec laquelle il a maintenu de longs rapports purement sentimentaux parce qu’il n’a su consumer aucun acte sexuel à cause de l’insécurité physique qu’il ressent devant les femmes. Paulina le visite à présent, et il semble que, finalement, leurs désirs vont se satisfaire à partir d’une situation identique à celle qui mit fin à leur relation… Mais, lorsqu’ils se séparent, Luis découvre avec horreur qu’elle mourut il y a dix ans, le jour même qu’il partit en voyage… Julio Montero, qui s’éprit de Paulina quand celle-ci mit fin à sa relation avec Luis, a été l’homme qui a su satisfaire tous les désirs frustrés de Paulina avec amour et passion. Mais il s’est brûlé dans la flamme de sa jalousie, car, croyant qu’elle avait parallèlement des rapports sexuels avec Luis, il l’a tuée, aveuglé par sa tragique erreur.