Le Grand Sommeil

Howard Hawks

États-Unis — fiction — 1946 — 1h56 — noir et blanc — vostf

Titre original The Big Sleep Scénario William Faulkner, Jules Furthman, Leigh Brackett d’après le roman d’Ernest Hemingway Image Sidney Hickox Musique Max Steiner Montage Christian Niby Production Warner Bros Source Park Circus Interprétation

Humphrey Bogart, Lauren Bacall, John Ridgely, Martha Vickers, Charles Waldron, Charles D. Browne, Bob Steele

Le général Sternwood charge Philip Marlowe, détective privé, de mettre fin au chantage dont est victime Carmen, la plus jeune de ses filles. Pour 25 dollars par jour plus les frais, Marlowe se met au travail. Au cours de ses investigations, il rencontre des personnages dont les agissements sont tous plus mystérieux les uns que les autres…

« Cynisme, humour et détachement. Voilà le ton du film. Entre les mains de Hawks et par la seule noblesse de la vision, le drame policier devient le jeu supérieur d’une ironie qui se donne la pudeur de l’insolence pour mieux exercer sa fonction morale. Il s’agit pour Marlowe d’affronter la corruption, de se mouvoir dans l’ombre, sans se départir de sa maitrise. Tout dans le film, depuis la discrétion fluide des mouvements d’appareil jusqu’à la coupe parfaite des complets de Bogart, porte la marque d’un style que l’on peut dire aristocratique. »

Claude-Jean Philippe, Télérama, 26 juin 1966